Ce nouvel article n’est pas le plus compliqué que j’aurais pondu en 8 ans, je vous le concède 🙂
Je vais, en toute humilité, vous montrer comment démonter et changer les plaquettes de frein sur un étrier simple piston monté sur les HD jusqu’en 1999.

Il faut d’abord se procurer des plaquettes neuves

Sur mon BigBlue, il y a une tonne et demi de chrome de chaque côté de la roue, il va falloir commencer par démonter ça.

Commençons par démonter le cache de l’étrier (une vis en haut et deux derrière)

Il nous reste à enlever le plat à paëlla qui sert de protection (ou décoration, c’est selon) du disque de frein 😀
La petite vis du haut…

Et les deux écrous du bas de fourreaux

Pour plus de sécurité, je remets la demi cocotte en place afin de maintenir l’axe.
Si vous n’avez pas de déco chromée, ça démarre ici pour vous 😉

L’étrier est maintenu par 2 vis allen.

Une fois desserrées et ôtées, elles vous permettent de libérer l’étrier du disque.

Une petite vis Allen maintient la plaquette intérieure (celle qui se trouve côté moyeu) à l’aide d’une coupelle

La plaquette peut être enlevée facilement…

Et le support de la plaquette extérieure suit également.

Sur son support la plaquette est maintenue grâce à un petit ressort plat

En la repoussant de l’extérieur, nous la délogeons facilement 😉

Mes plaquettes ne nécessitant pas vraiment d’être changées, je remonte les mêmes.

Il est évident qu’à ce stade, si les vôtres sont usées, vous allez remonter les nouvelles !! 🙂

On repositionne la plaquette extérieure sur le ressort…

…et on la reloge dans le support.

Remettons maintenant la plaquette intérieure dans son logement

présentons la coupelle de maintient…

…et la refixons-là.

On observant le piston, on peut remarquer qu’il ressort un peu de la chemise (son logement)

Il est possible de le repousser délicatement avec une pince

On dispose maintenant de plus de place pour placer le support de la plaquette extérieure.

Il faut faire passer le ressort au dessus de la plaquette déjà en place…

…en prenant soin de faire correspondre le petit « téton »

..avec l’encoche du coulisseau.

On peut donc présenter l’étrier à sa place en positionnant le disque entre les deux plaquettes.

L’étrier revient à sa place définitive,

on peut donc remettre les deux vis de fixations en place.

Actionnons plusieurs fois le levier afin de faire ressortir le piston, ce qui permettra de coller les plaquettes au disque (le levier sera mou au début)

Sans déco superflue, l’opération se termine ici 😉

Pour ma part, il me reste à remonter les enjoliveurs :
Celui du disque:




et celui de l’étrier :

Un petit coup de nettoyage..

et c’est terminé !

Au cas ou vous ne l’auriez pas remarqué, il y aussi un autre étrier de l’autre côté de la roue, reprenez cet article au début et effectuez la même opération, ça serait dommage de freiner mieux d’un côté que de l’autre !

Et voilà !