Une fois n’est pas coutume, il ne s’agira pas ici de mécanique mais d’une chose qui se passe une fois par an chez moi : 
la presse des pommes pour la fabrication du cidre.

Je vous ai fait un petit reportage qui vous informera des différentes étapes.
Ainsi, lorsque vous viendrez, ou re-viendrez, et que vous ferez couler le liquide dans votre verre, vous saurez exactement ce que vous êtes en train de boire et aurez pris connaissance de sa méthode de fabrication….

Par les temps qui courrent, nous ne sommes jamais mécontent de connaître la provenance de ce que nous consommons !!

Allez c’est parti !

Une fois avoir mis le matériel en place et préparé le coral qui servira a stocker les pommes….

emplacement----pommes-vide.JPG

Il est temps d’aller les ramasser…
Les pommes se ramassent au sol et sont entreposées dans des remorques qui les achemineront jusqu’ici……
Il faut quelques jours pour les ramasser car l’air de rien….il y en a quelques unes…..

26-tonnes-de-pommes.JPG

26-tonnes-de-pommes-2.JPG

26 tonnes et des brouettes……

--l--vateur.JPG

Et maintenant, c’est parti !
Aprés un coup de nettoyeur à haute pression (ici en panne et remplacé par un vulgaire jet d’eau pour quelques heures) visant à enlever la terre qui se trouve sur les fruits….

nettoyage2.JPG
nettoyage-copie-1.JPG

Elles sont chargées sur un élévateur…..

….et triées au passage.

tri.JPG

Cet élévateur les acheminent vers un entonnoir…..

arriv--e-pommes.JPG
 
…au fond duquel elles vont se déposer et flotter au dessus d’un trou rempli d’eau dans lequel une vis sans fin les prendra pour les remonter vers le broyeur.

r--serve-de-pommes.JPG

Pendant ce temps on installe la première clayette qui servira à récupérer les pommes broyées, sur laquelle on pose un cadre en bois….

clayette-1.JPG

….qui lui même sera recouvert d’une toile spéciale trés résistante….(dans le temps, les anciens faisait ça avec de la paille)….

clayette-2.JPG

On peut donc maintenant actionner le broyeur et faire tomber le hachis sur cette toile….

clayette-3.JPG

Il faut en mettre assez……

clayette-4.JPG

Le but étant de le remplir jusqu’au bord du cadre en bois….

clayette-5.JPG

Une fois bien remplie, la toile est refermée…..

clayette-6.JPG

…le cadre enlevé….

clayette-7.JPG

…et reposé aprés avoir intercalé une autre clayette.

clayette-8.JPG

Aprés, les mêmes gestes sont répétés….
Une toile….

clayette-12.JPG

Les pommes broyées….

clayette-2-.JPG

Une clayette…..etc….
Et on monte…….

clayette-13.JPG

on monte……

clayette14.JPG

…..jusqu’à arriver à 8 étages…..

clayette15.JPG

Ensuite, à l’aide d’une corde….

Et d’une poulie actionnée par une manivelle…..

tir-chariot1.JPG

…nous allons déplacer l’ensemble sous la presse hydraulique….

Afin d’éviter un accident qui pourrait mener l’huile a se mélanger au jus de fruits en cas de fuite, la presse fonctionne avec de l’eau, seul le verrin est légèrement lubrifié avec de l’huile mais c’est de l’eau qui est comprimée pour pousser le verrin.

Une fois en place, on lance la presse……

presse1.JPG

Et ça presse……

presse1-.JPG

…..ça presse……

presse2.JPG

 encore et encore….

….jusqu’à atteindre plus de 300 bars de pression !!

presse4.JPG

Et le précieux liquide coule enfin !!!
Il coule a travers une toile filtrante pour remplir une bassine dans laquelle il sera aspiré et ……

jus4.JPG

……via cette pompe……

sera acheminé vers les cuves de fermentation…

cuve.JPG

Une fois que le jus a cessé de couler, nous relachons la pression…..

remont--e-verrin.JPG

….retirons les clayettes…..

….ainsi que les toiles afin de les débarrasser des résidus secs….

vidage3.JPG

qui seront entreposés dans une caisse puis mis en tas.

100-3486.JPG

Ils seront utilisés plus tard, mélangés au fumier pour fertiliser les champs sur lesquels nous cultivons le maïs qui servira au gavage de nos canards…..

mout-pr--s-copie-1.JPG

Voilà, le tour est joué, il ne reste plus qu’à répéter ces gestes pendant 2 à 3 jours et nous serons venus a bout des 26 tonnes de pommes…..

A titre d’information, 1 tonne de pomme donne habituellement 600 litres de liquide.
Cette année, le rendement sera moindre car les pommes sont « sèches », elles ne contiennent pas beaucoup de jus, donc pas beaucoup de sucre….Cela est dû aux pluies de cet été et au manque de soleil…..
Lorsqu’on goûte le jus à la sortie du robinet, il est trés acidulé et d’une couleur claire qui s’apparente plus à un jus de citron qu’ à un jus de pomme…
Cela laisse présager un cidre qui sera relativement sec…

Dans 48 heures, les résidus présents dans le jus de pomme se seront regroupés pour former un chapeau en haut des cuves……Le liquide sera alors soutiré (donc par en bas) et transvasé dans une autre cuve….La fermentation pourra alors débuter….
Je vous passe les détails mais il faudra, grosso modo, 2 mois et 1/2 à 3 mois pour que la fermentation se fasse….

Au Pays Basque, toutes les cidreries débutent leur saison le 20 Janvier, (ouverture officielle des cidreries) date qui correspond a peu prés à la fin de la fermentation de la cuvée de l’année…Nous présentons ainsi ce que l’on pourrait appelé le cidre nouveau »
Cette année, nous sommes un peu en retard…..

Et voilà….

thats-all-folks-711767.jpg