CET ARTICLE EST EN COURS D’ECRITURE, JE L’ALIMENTERAI  AU FUR ET A MESURE DE L’ÉVOLUTION DES TRAVAUX.

TOP DEPART DE L’OPERATION:

Vendredi 08 Octobre 2010.

 

 

Les récents déboires d’un copain lors de notre sortie dans la Creuse pour fêter l’anniversaire du Forum des Allumés du V-Twin, ont fait atterrir son Electra chez moi.

Fuite d’huile, fuite d’air, 95 000km….on décide de tout refaire depuis les joints d’embases jusqu’aux bougies, en passant par les ressorts et les joints de queues de soupapes accompagnés d’un rodage des sièges, la segmentation après mesures des chemises, réalésage le cas échéant, et si le coeur et le portefeuille suivent, changer l’arbre à came, les poussoirs et les tiges….bref du trés beau travail en perspective: j’en ai la clé à molette qui frétille 

Je ne mettrai ici que les liens vers les différents articles pour simplifier et rendre la lecture moins complexe; étant donné que le travail sera effectué sur plusieurs semaines, l’article risquerait d’être un peu long 

 

Ne tardons plus…j’ai demandé à Pascal (le proprio de la bécane) d’emporter chez lui les éléments fragiles tels les sacoches et les pares jambes car la moto vient d’être repeinte l’an dernier et ça m’ennuierai d’y (re)foutre un pet  (tel le corbeau de La Fontaine j’ai récemment ouvert ma bouche au dessus d’une sacoche mais, malheureusement, ce n’était pas un fromage que je détenais dans mon bec mais un tournevis bien affuté qui a fait un éclat du plus bel effet sur la peinture ).

 

Voici la liste de ce dont nous aurons besoin pour l’opération:

Outils spécifiques (en plus du courant):

  • Un lève soupapes (pour comprimer les ressorts afin de démonter les demi-lunes et sortir les soupapes de leur siège)
  • Un kit de rodage de soupapes (par exemple celui ci )
  • Une pince à segments pour remplacer….les segments 
  • Une clé dynamométrique
  • Un outil d’extraction de roulement (pour le roulement d’arbre à came qui devra être extrait sans démonter les carter moteur)

 Pièces (Attention !! les références des pièces ci-après concernent un moteur 1340 de 1996, il conviendra de vérifier la compatibilité avec votre millésime)

 

Les pièces choisies sont toutes d’origines, pas de marque exotique ou de pièce haute performance, Pascal souhaite uniquement refaire
sont moteur à l’identique de l’origine.

  • Kit complet de ressorts de soupapes     (ref:             )
  • Une paire de bougies neuves       (ref: customchrome 22012)                  
  • Des segments molly neufs                     (ref: zodiac 231240)
  • Un arbre à came neuf                         (acheté en lot)
  • Kit de tiges de poussoirs                     ( acheté en lot)
  •  Joints d’embase de poussoirs avant           (ref: OEM 18633C)
  • Joints d’embase de poussoirs arrières   (ref: OEM 18633D)
  •  Roulement d’arbre à came                   (ref:OEM 9058 )
  • Pochette de joints haut moteur EVO 92-98  (ref:17040-92A)
  • Poussoirs hydrauliques pour Big Twin    (ref             )
  • Goujons de cylindre (ref HD 16834-99)

 

Durée de l’opération: 

 

Allez, on y va !


Une fois la selle otée, je débranche la batterie.

 

101 2949

 

 

Je procède ensuite au démontage du réservoir tel que je l’avais fait sur ma moto.

Il faut maintenant démonter les pots et tubes d’échappement. 

Déblayons encore le terrain en démontant le klaxon et en déposant l’ensemble d’admission (filtre à air + système d’injection).

Une fois le système déposé, nous pouvons débrancher cette fiche sur la culasse avant :

gen2

..et déplaçons aussi celle ci qui pourrait nous gêner : 

gen1

Après avoir défait les 2 vis de maintient de la bobine…

gen3

…on peut rassembler tout les fils et cables avec la bobine au dessus du cadre, ainsi,  ils ne viendront pas nous embêter pendant le démontage 

gen4

Si vous suivez ce tuto, votre chantier doit maintenant ressembler à ça:

gen5

Le moteur de Pascal devrait apprécier sa cure de jouvence, ça fuit d’un peu partout on dirait  :

gen6

Bien…nous voici prêts à démonter les caches culbuteurs comme je l’avais fait lorsque j’avais changé le joint sur mon RK.

Une fois fait, nous pouvons nous attaquer à la dépose des culasses et des cylindres.

Nous avons décider de monter un arbre à came neuf, il faut donc déposer l’ancien ainsi que les poussoirs hydrauliques.

Histoire de remonter un moteur fiable, nos allons maintenant défaire toute la culasse  puis, après avoir vérifié la planéité des culasses, nous allons roder les soupapes et leur siège.

Comme Pascal à emporté une culasse chez lui pour le rodage, j’en profite pour changer les segments et nettoyer les pistons.

Lors du rodage des soupapes, nous avons découvert des criques sur la culasse (de petites fissures entre le puit de bougie et les sièges de soupapes)

DSCN0040

DSCN0041

 

Pascal à tenté de colmater les brèches mais je ne pense pas que ce soit une bonne solution.

En effet, cela ne fait que camoufler les criques et n’empêchera pas leur progression, ce qui provoquera immanquablement des soucis à plus ou moins long terme.


Deux solutions:

  • A l’aide d’un disque Dremel, on fait une fente dans le prolongement des criques de façon à stopper leur progression: impossible car pas assez de place pour oeuvrer.

 

  • On change la culasse: après concertation et réflexion, nous décidons de chercher une autre culasse que nous trouverons sur LeBonCoin et qui nous sera cédé contre 80 euros.


Il faut donc recommencer le nettoyage et le rodage des soupapes sur cette nouvelle culasse.

 

Nous pouvons maintenant remonter les soupapes et leur ressort.

 

Nous avons aussi décidé de remplacer le capteur d’allumage qui était (bizarrement) réglé au delà de la plage de réglage.

Comme la moto avait un comportement anormal: ralenti instable et microcoupures, nous procédons au remplacement de ce capteur pour éliminer les sources potentielles de problème.

Ceci étant fait, procédons maintenant à l’extraction du roulement d’arbre à came qui permettra ensuite de remonter de l’arbre à cames neuf, les poussoirs et le couvercle du carter de distribution dit « nez de cochon ».

Aprés avoir démonté le vieux goujon de cylindre, source de toute cette opération, je procède au montage du nouveau.

Un peu de Loctite..

 

DSCN0559

 

et je visse à la main….

 

DSCN0560

 

au maximum.

 

 

DSCN0561

 

La fin se fera à la pince-étau.

 

DSCN0562

 

 

Un fois avoir changé les goujons d’échappement sur une des culasses,

 

goujons   

 

nous procédons au remontage des cylindres et des culasses.

Il reste à remonter les platines de culbuteurs et les tiges et nous pouvons rhabiller la moto.

Nous remettons le système d’injection en place, ainsi que l’échappement et le réservoir.     

Nous voici prêts (du moins aprés avoir essayer de démarrer ) à régler l’allumage.

Et voilà, nous sommes le 17 Mars et c’est la fin d’une belle aventure débutée en Octobre 2010.

La moto de mon ami Pascal s’en est retournée dans ses contrées lointaines 😉

Merci à tous d’avoir suivi cette belle réparation et à bientôt pour de nouvelles aventures !!