Pour fêter ce 40ème article, que diriez-vous de remplacer des segments sur un piston de 1340 ? 

 

 

Ce n’est pas une opération compliquée en soi mais il convient cependant de bien préparer le terrain et de procéder avec douceur pour ne pas exploser les segments ou leur infliger une tension inutile.

Ici, je remonte des segments d’origine à la cote standard, renseignez-vous avant de les commander il en existe de plusieurs diamètres différents à utiliser suivant les modifications d’alésage subies par votre cylindre. 

Petit cours théorique avant de commencer et histoire de connaître les termes qui vont bien 

Sur le piston nous trouverons trois gorges qui vont recevoir deux sortes de segments:

  • Les segments de compressions: le segment de feu dans la première gorge en partant du haut et le segment intermédiaire dans la seconde gorge (le seul à avoir un sens de montage du fait qu’il est à torsion inversée pour limiter les fuites d’huile)

 

  • Le segment racleur: composé d’un expandeur en acier et de deux rails.

 

Dépose des segments et nettoyage

 

Voici les pistons à leur sortie des cylindres:

1.0

On va commencer par virer le plus gros de la calamine du dessus avec une brosse métallique rotative:

1.1

C’est déjà mieux non ? 

1.2

On va maintenant peaufiner avec de la laine d’acier, il faut assez gratter pour redonner un bel aspect au piston 

1.3

Un petit coup sur les flancs aussi….

1.4

On fini avec les contours de l’axe du piston et voilà le travail !

1.5

Démontons maintenant les vieux segments..on écarte en prenant dans la coupe du segment de feu…

1.6

..et on le retire de la gorge.

1.7

Idem pour le segment intermédiaire.

1.8

ATTENTION !!

Le segment de compression intermédiaire est marqué d’un poinçon sur sa face supérieure.

Pour limiter les fuites d’huile, il convient de le remonter impérativement avec ce poinçon vers le haut.

1.9

Retirons maintenant le rail supérieur du segment racleur.

On l’écarte un peu avec la pince à circlips…

2.0

…et on le sort de son logement.

2.1

Et hop en voilà pour un !

2.2

Même opération pour le rail inférieur:

2.3

On peut maintenant déposer l’expandeur.

2.4

Voilà notre piston démuni de ses segments.

2.5`

Comme vous pouvez le constater, les gorges sont encrassées.

2.6

À l’aide d’un tournevis ou autre pointe nous allons donc enlever le plus gros de la crasse qui se trouve dans la gorge du segment racleur.

2.7

On peut aussi s’aider d’une brosse rotative type tampon à récurer..

2.8

Et on termine avec de la laine d’acier triple 0.

Bref, tout ce qui peux enlever la saleté sans trop agresser la gorge 

2.9

Voilà, c’est pas trop mal.

3.0

Les gorges des segments de compression seront grattées à l’aide d’une lame de cutter pour enlever ce que l’on peut.

Attention cependant à ne pas appuyer, il faut, dans la mesure du possible utiliser un matériau plus tendre que celui du piston pour gratter sans peur de faire des entailles dans la gorge… je n’avais malheureusement rien d’autre d’assez fin sous la main. 

3.1

Et voilà le résultat sur un piston…

3.2.1

…puis les deux 

3.2

POSE DES SEGMENTS NEUFS

Nous voici parés à remonter les segments neufs.

On va bien enduire les gorges d’huile moteur propre pour faciliter la mise en place des segments.

3.3

La mise en place de l’expandeur ne pose pas de problème car il est relativement souple.

3.4

Pour les rails, je les ai fait passer d’une gorge à l’autre en les faisant tourner autour du piston sans trop les tordre dans tous les sens.

Le rail supérieur :

3.5

Puis l’arrière qui est ici en train de passer de la gorge du segment de feu a celle du segment intermédiaire…

3.6

..pour arriver à sa place définitive, sous l’expandeur.

3.7

Les deux segments racleurs sont en place :

3.8

Enfilons maintenant le segment de compression intermédiaire en prenant soin de positionner le poinçon vers le haut.

3.9

Même méthode, je le place dans la gorge supérieure, puis, en tournant, le fait passer dans la seconde gorge.

4.0

Les deux segments intermédiaires sont en place.

4.1

De la même manière, il ne reste plus qu’à installer les deux segments de feu.

4.2

Et voilà, le plus dur est fait, il ne reste plus qu’à contrôler quelques côtes pour s’assurer que les gorges n’étaient pas trop usées.

En effet il faut mesurer le jeu latéral aux segments.

On pousse le segment dans sa gorge, et à l’endroit ou il est encastré, on mesure l’écart entre celui ci et la gorge.

Les cotes d’usure maxi donné par le manuel d’atelier sont les suivantes:

  • Pour les segments de compression: 0,15mm maxi
  • Pour le segment racleur: 0,20mm maxi

4.2.1

Mesure du segment de feu (à trois endroits différents pour être sûr ):

1…

4.3

…2….

4.4

et 3.

4.5

On fait pareil pour les deux autres segments:

L’intermédiaire….

4.6

…et le racleur (je n’ai pas mis de photos, mais il faut évidemment aussi mesurer à trois endroits distincts).

4.7

Les mesures me donnant des cotes inférieures au cotes maxi tolérées, je considère que l’opération « changement de segments » est réussie !! 

Je dois aussi évoquer ici le tierçage : opération qui consiste à s’arranger pour ne pas mettre toutes les coupes des segments dans le même alignement et éviter ainsi une remontée ou une consommation d’huile voir un emballement moteur.

Nous ferons donc en sorte de décaler les coupes de façons à ce qu’elle ne soit pas les unes en face des autres:

(on voit ici deux segments racleurs, il s’agit en fait des deux rails dont je vous ai parlé précédemment).

DSCN0130

Je vous rappellerai cette opération lors du remontage des cylindres.

 

Et voilà,

thats-all-folks.jpg