Catégories
Bas moteur

Réfection du pas de vis de bouchon de vidange d’huile moteur d’un moteur 1340 Harley Davidson.

 

Un copain m’avait parlé de son bouchon de vidange moteur qui tenait comme par magie et qui l’obligeait à se rendre chez son gris pour faire les vidanges afin de ne pas prendre de risque…..
J’avais évidemment catalogué ça dans les histoires qui n’arrivent qu’aux autres….

Le carter d’huile de mon RK à bientôt 11 ans….
Combien de fois ce satané bouchon a-t-il été dévissé et revissé hein ???
Je vous le demande ??

C’est simple, en admettant que  les vidanges aient été faite tous les 4000km ça nous fait donc grosso modo une quinzaine de démontage-remontages…. Ce n’est certes pas un gros nombre….

C’est pourtant aujourd’hui que ce bouchon a décidé de ne plus jouer son rôle…..

La vidange s’est bien passé, tout a coulé, j’ai bien remonté le filtre à huile puis je me suis glissé sous la moto pour être sur de présenter la vis de vidange bien dans l’axe de son logement et ne pas l’insérer de travers.
J’ai vissé tant que j’ai pu à la main (environ au 3/4) puis j’ai fini avec une clé plate. Au moment ou j’arrivais en butée et que j’aurais dû ressentir une resistance, rien…. Pas de résistance, je visse doucement  en espérant sentir le joint torique frotter sur le son plan….rien…..je visse, je visse, je visse…..mais rien….ça ne s’arrête jamais…..

Je pose la clé et me rends compte que j’arrive à dévisser le bouchon à la main…. Un fois ôté, je me rends compte que le pas de vis intérieur est resté sur celui ci….

Je vais pleurer…..


Aprés avoir débarrassé le filetage des débris, j’essaie de revisser le bouchon…
Il s’enfonce à moitié dans le carter et ne prend que sur quelques filets. Je l’enlève avant d’arriver en butée pour ne pas foirer le reste avant d’avoir décidé de ce que je vais faire….

Plusieurs solutions me viennent à l’esprit….

SOLUTION n°1 : puisqu’il reste quelques filets, je pourrais entourer le filetage de téflon et essayer de le faire tenir comme ça…. en espérant que les filets restants soient suffisants pour maintenir le bouchon tout en étancheifiant le filetage…ça reste quand même du bricolage qui ne me plait qu’a moitié.

SOLUTION N°2: utiliser un kit HELICOIL (filet rapporté) pour refaire un pas de vis qui serait, d’aprés ce que j’ai lu, même plus résistant qu’un pas usiné classique. Mais comme il faut d’abord repercer le trou avec un foret, je devrai alors certainement démonter le carter.

SOLUTION N°3: Démonter le carter et l’amener chez un tourneur fraiseur pas trés loin de chez moi afin de refaire un filetage et changer de bouchon.

L’état de dégoût dans lequel je me trouve m’enpêche de prendre une décision aujourd’hui, je laisse donc là cette histoire et viendrai raconter la suite quand j’aurai fait le tour de tous les renseignements et avis que je pourrai trouver.

26 Janvier 2009

12 heures ont suffit pour mener ma réfléxion à terme….
Je vais demander conseil à un tourneur fraiseur en lui montrant le chantier…
Il devrait être capable de me dire ce qui sera le mieux: il faudra de toute façon  percer et tarauder mais reste à savoir si on optera pour un filet rapporté ‘HELI-COIL©” ou pour une filetage simple dans l’alu afin d’y mettre un nouveau bouchon.

Dans les deux cas, et pour faire du travail correct, je me dis que le mieux est de déposer le carter d’huile, ça sera plus simple à transporter que la bécane éteinte !

Je commence par vidanger la boîte à vitesse car le bouchon de vidange se trouve aussi sur ce même carter.
Je redresse la moto et la sangle pour la maintenir dans cette position…


Vous trouverez le déroulement de cette vidange ici >> http://www.kaz-biker.net/article-13265350.html

Le pas de vis à réparer se trouve donc sur le carter d’huile….


Afin d’y accéder plus facilement je monte la roue avant sur le cric pour gagner quelques centimétres sur la garde au sol…
Ne montez surtout pas le léve moto et sanglez bien la moto non seulement à celui ci mais aussi à des points fixes à droite et à gauche de la moto.
Je ne l’ai pas fait ici et j’ai eu trés chaud (voir paragraphe en rouge, un peu plus bas)….


Voici le carter….


Je ne sais pas encore comment je le sortirai mais je me rends compte que je ne pourrai pas le sortir vers l’arrière car j’ai trés peu d’espace entre ce carter et la roue….
Finalement, je vois bien qu’il n’est pas conçu pour sortir par là mais je dois le faire coulisser vers l’avant….


Je commence par déconnecter la durite qui vient de la pompe à huile…
Je choisi de le déconnecter de ce côté-ci…..


Mais rien n’empêche de le débrancher au niveau du carter si vous préférez…


Le carter d’huile est maintenu par 12 vis Allen réparties sur tout le contour….


Une fois ces 12 vis otées, je trouve une autre durite, relativement rigide, qui m’empêche de faire coulisser le carter….


Je la débranche donc et la replie vers le haut pour libérer le chemin…..


Et je tire le carter vers l’avant de la moto en prenant soin de ne pas abîmer le joint qui est en trés bon état…..Il faut dire que ce joint ne subit pas de pressions ou de torsions particulières…..


Le carter avance mais je me trouve une fois de plus confronté à un obstacle…
Le bas des carters de bas moteur m’enpêchent de sortir le carter.
Il ne manque que 1 ou 2 millimètres mais rien à faire, pas moyen de faire glisser le carter d’avantage.


Je prends donc un cric que je place au niveau d’une des vis d’assemblage des carter du bas moteur et je fais monter un peu le verrin afin de faire remonter  le moteur qui repose sur des silent-blocs….
Cette manoeuvre me permet de sortir le carter aisément…..


Le carter est déposé, le joint est resté sur le plan supérieur….

Voilà la pièce tant convoitée…..


Je vais donc refaire faire un pas de vis ici pour le bouchon de vidange d’huile moteur….


Et puisque c’est démonté et histoire d’avoir deux bouchons identiques, je décide de faire tarauder aussi le pas du bouchon de vidange de boîte….


Je pense que ça sera sûrement du pas métrique mais qu’importe, au moins les deux pas de vis seront neuf et les bouchons seront identiques…..

Je vais donc amener ce carter chez un tourneur qui habite prés de chez moi…

La suite trés bientôt.

Samedi 31 Janvier

Finalement, j’ai été voir un copain mécano, qui m’a proposé de poser une douille filletée autotaraudeuse afin de pouvoir y visser un nouveau bouchon au pas métrique….
C’est chose faite, il m’a ramené le carter hier soir….

On voit bien ici la douille et l’épaulement qui empêche qu’elle n’aille plus loin…
On aperçoit aussi tout autour la colle que la maintiendra bien en place et qui permet l’étanchéité…..

Voici les  2 bouchons en place..


Je vais donc remonter le carter…..

ATTENTION !!
Je vous ai dit plus haut que je mettais la roue avant de la moto sur le lève moto afin de dégager un peu de place sous celle ci et enlever facilement le carter……
Pour le remontage j’ai monté un peu le cric et j’ai bossé sous la moto pour remonter le carter….au moment ou je me suis levé pour regarder la séquence de serrage, la moto à basculé avec le lève moto et est tombé à l’endroit ou je me trouvais juste avant.
Conclusion: Prévoyez une autre solution pour soulever la moto ou sinon, sanglez là fortement de part et d’autre.

Aprés avoir vérifié que le joint est toujours bien en place, collé au plan supérieur, j’essuie l’huile résiduelle qui a légérement coulé sur celui ci.

Je mets de la pâte à joint sur le plan inférieur (elle est orange, c’est de la pâte qui résiste aux hautes températures….la bleue aurait tout aussi bien fait l’affaire)…


Je remets le cric en place pour soulager le moteur comme je l’avais fait au démontage et je remets le carter en place….
Il ne me reste plus qu’à remonter les 12 vis et à les serrer en suivant scrupuleusement la séquence préconisée par la “bible”…


Je rebranche les durites déconnectées pour la dépose et j‘en profite pour remplacer les colliers sertis d’origine par des colliers SERFLEX.
Celle de la pompe à huile….


Ainsi que la petite qui me gênait pour faire coulisser le carter lors de sa dépose….


Il ne reste plus qu’à refaire le plein de la boîte à vitesse et celui du moteur….


Un petit essai de quelques kilomètres et je remets la moto au dessus d’un carton pour repérer les fuites éventuelles…

Et voilà….

9 réponses sur « Réfection du pas de vis de bouchon de vidange d’huile moteur d’un moteur 1340 Harley Davidson. »

Salut Kas ,
si ça peu t’aider …perso je tarauderais plus gros et mettrais une simple vis métrique … quitte a y coller un aimant en bout
a +
Sam

Trouvé chez Moto-Station (post de Sanson, qui semble assez compétent en la matière)

———
La pose d’un Heli-Coil (ou filet rapporté) te coutera 200 F (Disons), sera rapide et sur.

Il y a moyen de réduire les risques d’introduire des limailles/copeaux dans ton moteur : C’est de bourrer le taraud de graisse.

Un rinçage du carter, avec du gasoil (via le trou de remplissage d’huile) devrait permettre d’éliminer les particules résiduelles.

Ces particules, toujours indésirables, ne sont pas rédhibitoires : C’est de l’alliage d’alu et non pas de l’acier.
Elles sont sous la crépine, les grosses seront donc pas aspirées, le reste sera filtré par le filtre à huile.

Par la suite, un rinçage, avec de l’huile bas de gamme (idéal HD30 : Huile détergente monograde), après une cinquantaine de borne de roulage serait préférable.

La suite, pour le taraudage (la phase délicate), du même auteur :

Le mieux est d’être 2.

Tu te procures un taraud spécial pour la pose d’un filet rapporté.
Tu vidanges.
Laisses très bien égoutter.
Tu graisses généreusement ton taraud.
N’hésitez pas à vous coucher sous la moto !
Tu positionnes celui-ci bien perpendiculairement et c’est là que la deuxième paire d’yeux entre en action : lui se positionne à 90° par rapport à toi et te guide pour que lui voit également le taraud bien perpendiculaire.

De la sorte ton taraud est perpendiculaire sur 360°

Nb : Lorsque tu taraudes, c’est la grosse difficulté, on ne voit pas si le taraud est penché vers soi ou son contraire

Au fur et à mesure que tu visses celui-ci, tu guides ton taraud de manière à ce que celui-ci soit toujours perpendiculaire.
Au début, tu as une grande latitude de réglage, puis petit à petit, cette latitude se réduit, pour en final, ne plus rien avoir ….. Tu as fini, c’est raté ou gagné !

Le stade critique est terminé.

Lorsque ton taraud est bien engagé, ¼ de tours en arrière et tu revisses.

A un moment tu sentiras que c’est une vis que tu visses : ton taraudage sera terminé.

Dévisses ton taraud nettoies ton nouveau filetage en faisant gaffe de ne pas introduire de copeaux (Very important)
Un peu de limaille à ce niveau n’est pas vraiment dangereux, mais bon, moins il y en a, mieux c’est !
A la limite, si tu récupères ton huile, tu peux la filtrer (avec un filtre papier style “filtre à café melika” et un entonnoir) et tu l’as remet dans le carter, l’écoulement de cette huile (ou d’une autre, pas cher), réchauffé, te permettra éliminer un max d’impuretés.

Ton filetage propre, tu poses ton filet rapporté.
C’est qu’une sorte de vis creuse, qui s’engage sur un outil.

De préférence, prend un filet acier Inox. Il est plus dur.

Tu as la place sous la bécane pour travailler : un taraud n’est pas long, un gros tourne à gauche, avec des branches bien large est une facilité (C’est plus facile de juger de la perpendicularité.)

Tu sors ton bouchon de vidange et tu le remets en place, avec un joint.

Le bouchon comporte un joint, il est donc inutile et pernicieux de serrer comme un taré !
Un bouchon ne se desserre pas.
Le joint, s’il est complètement écrasé ne remplit plus son office : Il doit être encore élastique.
Comprimer à mort, il laisse passer l’huile !

Dans un garage sympa, on peut de vendre 2 ou 3 filets rapportés (quelques francs pièces)
1 taraud spécifique, vaut une 100 de F (max)

Autrement, tu as des sites de VPC qui te propose des kits à la vente.

Lorsque tu remettra le bouchon, enduit le filetage de pâte de MOS … (Genre : “MOLYKOTE G-Rapid plus”)
Tu n’auras plus jamais de difficulté à le démonter et tu préservera ton filetage (filet rapporté ou non !).

Merci Sam, c’est ce à quoi j’avais pensé en premier mais c’est l’alu qui me fait un peu peur…..je pense que la pose d’un HELICOIL m’éviterai d’être confronté au même souci dans quelques
temps….à méditer.
Merci en tout cas !

Re-bonjour,

Tres bien ton site. je vois que j’ai les mêmes problemes avec mon electra 1450 de 99. Si je lis le manuel d’atelier (US) ils préconisent le démontage carter en enlevant dabord la roue arriere. Autant concilier avec le changement du pneu ARR non?. Moi je roule avec un filetage foiré depuis au mois 50.000km. (actuellement 95700km au compteur). le tout tient avec un fil de fer qui passe dans le bouchon percé fixé au cadre et de la résine alu deux composants sans perdre une seule goutte d’huile! un jour peut être je ferai tarauder.

J’ai aussi un copain qui roule comme ça depuis longtemps, c’est une histoire de goût J’aurai trop peur que ça décide de
“lâcher” lors d’une virée au bout du monde
Il est trés facile de tomber le carter, aprés faut avoir le matos ou quelqu’un qui l’a pour poser un nouveau filet….

Avec ce prénom, tu ne dois pas être de bien loin ?  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.