Bien, je m’attaque donc à la première vidange de ma bécane.
Il s’agit de celle des 56000km et pour la première révision depuis que je l’ai achetée, je préfère m’y atteler moi même histoire de faire plus ample connaissance avec ma belle.

Pour commencer, je vais faire un petit tour de quelques kilomètres (environ 10 mn) afin de fluidifier l’huile en la faisant chauffer et éviter qu’il n’y en ait trop dans la partie haute du moteur.
Je rentre au garage et m’attaque à la vidange proprement dite. (vous verrez plus tard que proprement est un bien grand mot !!)
La vidange se fait avec le moteur chaud et la moto droite.

Je crois que j’ ai réuni tout ce qu’il fallait:

2.JPG

Ah non, il manquait l’entonnoir….

3.JPG

J’installe donc le RK sur le lève moto et je positionne le bac à huile usagée juste en dessous du bouchon de vidange…..

4.JPG

Le bouchon se situe a cet endroit, sous la moto, proche d’une durite qui va à la pompe à huile.

1.JPG

Aprés avoir installé le bac récupérateur, je desserre donc le bouchon de vidange avec une clé métrique plate de 19….Ah oui, faut que je vous dise, quand l’huile se met à pisser, ben elle ne tombe pas tout droit vers le sol…y a comme une pression qui la pousse à se jeter à l’extérieur du bac à huile….Et quand, comme moi, vous n’aviez pas branché une balladeuse pour éclairer correctement le chantier, vous ne vous en rendez pas compte tout de suite.
Et là pris de panique, vous courrez partout en cherchant un truc qui passe dans le lève loto, parcequ’évidemment, le bac rond est trop large et ne passe pas entre les bras du lève moto !!!
Aprés vous allez chez les voisins et la famille pour trouver de la sciure…en vain.

Je déplace donc l’ensemble pour me remettre au propre.

7.JPG

J’enlève le bouchon qui ferme l’orifice par lequel on met l’huile neuve pour que toute l’huile noire s’évacue correctement.

6.JPG

J’en profite aussi pour démonter les bougies et leur donner un petit coup de brosse métallique……que je ne retrouve plus…..donc elles se contenteront d’un petit coup léger de papier de vers trés fin.

5.JPG

Lorsque l’huile ne coule plus qu’en un petit filet, je mets un récipient sous le filtre à huile , un chiffon sous le filtre et je positionne la clé à griffes qui permettra de le desserer, j’ai choisi ce modèle qui, sur mon ROAD KING, est plus pratique qu’une clé à sangle classique.

10.JPG

Il ne reste plus qu’à prendre une clé à cliquet avec une rallonge afin de se déporter un peu pour être à l’aise.

11.JPG

On tourne pour dévisser un poil le filtre à huile et on termine à la main.
Cela coule un peu puis va s’arrêter au bout d’un petit moment.
A ce stade il reste encore de l’huile sale dans le bas moteur.
Une petite astuce pour en évacuer un peu plus consiste à donner quelques coups de démarreur (juste quelques secondes sans insister, je l’ai fais à 3 ou 4 reprises).
Il faut juste penser à protéger un peu le chassis…

12.JPG

Parcequ’en fait ça coule bien !!

13.JPG

Pendant que les dernières gouttes quitte le moteur, j’en profite pour attraper le nouveau filtre à huile et je le remplir d’huile jusqu’à saturation afin d’imprégner correctement les éléments qui se trouvent à l’intérieur.

14.JPG

J’enlève le chiffon qui se trouvait sous l’emplacement du filtre et donne un coup au pan de joint (là ou viendra se positionner le joint en caoutchouc du filtre)

15.JPG

J’insère l’entonnoir dans le bidon d’huile neuve et je mets le filtre à l’horizontale histoire de faire couler le surplus d’huile et ne pas en mettre partout lors du montage.

17.JPG

Je mets un peu d’huile sur le joint du filtre afin d’en faciliter le serrage et je le remonte  à la main sans utiliser de clé, je serre le plus possible bien que l’accés pour prendre le filtre dans les mains ne soit pas des plus simple sur ce modèle de bécane.

18.JPG

J’en profite pour mettre un joint torique tout neuf (et à la bonne taille !) sur le bouchon de vidange et je le remonte sans serrer comme un bourrin pour ne pas trop écraser le joint.

16.JPG

Je remonte les bougies sans les serrer comme un malade….

19.JPG

Le remplissage et la vérification du niveau se fond avec la moto sur la béquille, je la redescends donc , je la mets sur la béquille et insère l’entonnoir dans l’orifice servant à faire le plein d’huile.
Pas de souci pour la quantité, j’avais commandé un bidon de 3,785 litres (pile poil la quantité nécessaire pour un bloc EVO 1340)

20.JPG

Pendant le remplissage, j’en profite pour verser l’huile usagée dans le bidon que je ne manquerait pas d’amener à la déchetterie la plus proche afin qu’elle soit traitée dans les règles de l’art !!

21.JPG

Je remets la jauge en place, suivi d’un bon coup de chiffon dans tous les endroits ou l’huile à coulé: sous le filtre, sur le cadre,etc…(oui je sais, par terre aussi !)
Je démarre la moto, laisse tourner gentiment quelques secondes et vais faire un petit tour.
Au retour, vérification du niveau et ajout d’huile, si besoin.
Je mets la bécane au garage, et je place un papier ou carton propre juste en dessous du filtre et du bouchon de vidange….ça me permettra de voir si tout a été serré convenablement.

22.JPG

Voilà, c’est fini.