Catégories
Atelier

16cm de bonheur…ou comment encastrer une table élévatrice pour moto dans le sol.

Depuis que j’ai connu le confort d’une table élévatrice pour travailler sur ma moto, je vous avoue que j’ai bien du mal à me projeter sur des travaux quand je sais que je dois coller ma carcasse par terre 🙁

J’avais dû vendre ma table il y a quelques années pour subvenir à d’autres besoins plus urgents mais elle me manquait terriblement.

Comme je reçois également pas mal de motards dans mon gîte et qu’ils ont aussi parfois besoin de bidouiller sur leur machine, je me suis décidé à me ré-équiper !
C’est chez un ami que j’ai trouvé mon bonheur : une table pro Marolotest issue d’une concession Triumph de la région.

Je me souviens qu’avec l’ancienne j’avais un souci de place et qu’elle me gênait lorsque je voulais par exemple déplacer une moto ou stocker quelque chose à cet endroit. J’ai donc décidé, en suivant ce qu’avait réalisé mon pote dans son garage, d’intégrer la table dans la dalle au sol.

Je commence donc par tracer l’emplacement au sol à l’aide d’une petite disqueuse équipée d’un disque “tous matériaux”.

Après avoir rassemblé quelques tasseaux et des vis…

Je me construis un chassis pour faire un abris qui m’évitera de pourrir le garage tout entier avec la poussière de la découpe de la dalle.
Le but est de faire un tunnel jusqu’à la porte qui donne à l’extérieur.

Il me reste juste à déposer une bâche par dessus pour étanchéifier ma cabane.

J’ai eu de la chance car un copain a pu me prêter un burineur digne de ce nom pour faire sauter la dalle (dont je ne connaissais pas encore l’épaisseur !)
Comble de la classe : il est assorti à ma moto !

Me voilà donc fin prêt à attaquer le chantier !

 

Afin de préserver vos âmes sensibles, je ne vous propose pas de photos de la découpe et du burinage, ce fut un vrai carnage et je ne veux pas vous imposer cette vision de souffrance bétonique ! 🙂 (la vérité, c’est qu’on n’y voyait rien là dedans )

Par contre, en sortant, je me suis rendu compte que mon montage n’était…

Mais bon, il n’en est sorti qu’un peu car à l’intérieur, c’était plutôt la tempête !!

J’ai pris 30 ans en 20mn !

En tous cas, le béton est découpé et la dalle à sauté.

Il reste à déblayer tout ça et à découper le treillis soudé.

On y voit déjà plus clair

Je débarrasse aussi la couche de graviers (environ 15 cm)

et j’arrive à la terre !

Un petit calcul vite-fait me démontrera qu’il va falloir que je décaisse encore d’une bonne quinzaine de cm !
Au boulot !

et après 2h de pioche et de pelle 😀

Je peux maintenant remettre les graviers pour faire une assise qui drainera l’éventuelle humidité du sol (parcequ’au Pays Basque, parfois…il pleut.)

Je dois maintenant découper une saignée dans laquelle logera discrètement la gaine des tuyaux et fils qui relient la borne de commande à la table.

Je déplace donc un peu ma cabane.

Et après quelques coups de disque et de burin, le tour est joué !

Je démonte ma cabane et je peux admirer béatement mon travail en dégustant une p’tite binouse 😀

Je mets en place le cadre en ferraille qui viendra protéger les bords de la fosse.

Il va falloir maintenant refaire une dalle à 16cm de profondeur afin que la table, une fois baissée, sois à fleur du sol de mon garage.
Je vais donc remettre un treillis.

Puis faire des plots de bétons qui me donneront la hauteur souhaitée afin d’égaliser ma chape.

Je laisse sécher tout ça et quelques jours après, je profite d’une belle journée pour couler ma dalle.

4 jours plus tard, j’installe ma table pour faire un essai.
En haut :

En bas:

Il me restera à poser une plaque pour couvrir la gaine :

Et a monter les côtés de la fosse avec du mortier.

Pour l’instant, ça restera comme ça car j’ai besoin de la table ce week-end mais je ne manquerai pas de complèter cet article dans quelques temps 😉

Je suis content, je rêvais de ça depuis un bout de temps même si je ne peux pas m’empêcher de penser à celui qui m’a vendu cette table : je ne sais que trop bien ce qu’il peut ressentir.
Courage mon pote 😉

Et voilà !

 

thats-all-folks

9 réponses sur « 16cm de bonheur…ou comment encastrer une table élévatrice pour moto dans le sol. »

Super XEB de nous faire partager l’excellent travail que tu as réalisé; Travail préparatoire très ingénieux, car la disqueuse, c’est épouvantable la poussière que cela engendre. Je comprends que tu ais pris quelques années…. non simplement on te croirait meunier.

Bonjour Kaz!!
Que de souvenirs de voir ton atelier , des joints de haut moteur dignes de Picasso .
Nous pensons souvent à ton coin de paradis .
Bonne continuation

super … j’aurais du y penser quand j’ai fait la dalle de mon atelier.
bien ton site, merci pour les tutos.
lolo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.