Les culasses ont été refaites, leur planéité vérifiée, les soupapes ont été rodées,  les cylindres sont nickels, les segments changés et vous disposez de tous les joints nécessaires.

Vous êtes donc prêts à remonter votre ensemble cylindres/pistons !

Voici comment j’ai procédé sur le 1340 d’un copain.

Pour vous faciliter la tâche et si vous avez un copain mécano, faite vous prêter un collier à segments, ça vous évitera de vous pincer inutilement les doigts.

1.1

Préparez un petit récipient avec de l’huile de moteur (propre bien entendu ) et un pinceau.

1.2

Commençons par nettoyer correctement les plans de joints d’embase….

1.3

…sans oublier les morceaux d’anciens joints qui restent pafois collés.

1.4

Les plans sont prêts, propres et dégraissés.

1.5

Voici les joints d’embase.

 

1.6

Pas de méprise possible, il y a un détrompeur…

 

1.75

Vous ne pourrez monter le joint que dans un sens, impossible de se tromper !

1.8

Plaçons maintenant un des deux pistons à son point le plus haut (en faisant tourner le roue à la main par exemple).

1.9

Ne pas oublier de tiercer les segments.

Pour que les segments fassent bien leur travail d’étanchéité, il est important de ne pas placer les ouvertures les unes en face des autres.

  1. L’ouverture du segment de feu se placera en face du goujon arrière droit.
  2. celle du segment intermédiaire, à l’opposé, près du goujon avant gauche.
  3. l’ouverture du segment racleur supérieur ira vers le goujon arrière gauche
  4. et celle du segment racleur inférieur se positionnera donc vers le goujon avant droit.

2.0

Badigeonneons allègrement le piston avec de l’huile moteur, ceci lui permettra de coulisser grassement dans la chemise du cylindre.

2.1

Même sanction pour la chemise, imbibez la d’huile, tant pis si ça dégouline, il ne faut pas hésiter à en mettre.

2.2

Et enfin, lubrifiez largement l’intérieur du collier à segments.

2.3

Aprés avoir réglé le diamètre de l’outil, positionnons-le sur le premier piston.

2.4

Serrons la pince afin de comprimer les segments…..

2.5

et plaçons le haut du collier à fleur avec le bord supérieur du piston.

2.6

Nous pouvons positionner le cylindre au dessus du piston.

2.7

Il est préférable d’être à deux car l’opération consiste à pousser le collier avec le cylindre afin que celui-ci viennent recouvrir les segments que le collier libèrera.

Il faut y aller tout doucement sous peine de voir un segment se relacher entre le bas de la chemise et le haut du collier.

Une personne (ici le proprio de la moto ) tient le cylindre et le pousse légèrement pendant que l’autre personne retient légèrement le collier pour ne pas qu’il descende trop vite.

2.8

Au bout d’un moment, tous les segments sont passés du collier au cylindre.

Eureka !!

2.9

Il ne reste plus qu’à détendre le collier….

3.0

et à libérer le feuillard.

3.1

3.2

Vérifions que le joint d’embase est bien à sa place…

3.3

..et finissons de poser le cylindre.

En voilà pour un !! 

3.4

Même opération pour le suivant:

-tierçage des segments

3.5

-lubrification

3.6

-pose du cylindre

3.7

C’est passé ! Pascal est content 

3.8

On enlève le feuillard.

3.9

Les deux cylindres sont en place.

4.0

Posons maintenant les joints de culasses, sans oublier de mettre les joints toriques qui permettent de bien centrer le joint.

Ces joints toriques se placent sur les ergots de positionnement, pas sur les goujons.

4.1

Et voilà !

4.2

Laissons tremper les filetages des écrous de goujons dans de l’huile quelques instants.

4.3

Déposons une fine couche d’huile sur le plan de joint de la culasse….

4.4

et posons délicatement la culasse dans son emplacement.

4.5

Mettons les écrous en place:

  • Les plus longs côtés tiges de culbuteurs.
  • Les plus courts côtés soupapes.

4.6

Même opération pour l’autre culasse 

4.7

Il s’agit maintenant de serrer les écrous au couple préconisé.

4;8

En suivant la séquence représentée sur le shéma ci-dessous, nous allons procéder comme suit:

Vis n°1 à 9 N.m

Vis n° 2 à 9-12 N.m

Vis n° 3 à 9-12 N.m

Vis n° 4 à 9-12 N.m

puis 

Vis n°1 à 16-19 N.m

Vis n° 2 à 16-19 N.m

Vis n° 3 à 16-19 N.m

Vis n° 4 à 16-19 N.m

Personnellement, j’ai arrondi le dernier serrage à 20 N.m

100 3122

Pour bloquer le serrage, il reste encore à tourner les vis d’un quart de tour.

La revue technique préconise de faire un marquage sur la culasse et la vis mais ça me semble inutile.

Je repère la postion de la queue de ma clé…

4.9

et je tourne d’un quart de tour.

5.0

Bonne chose de faite, la joie de mon ami peut se lire sur son visage (ça fait un drôle d’effet de sentir que sa moto reprend vie !!)

5.1

Nous maintenant procéder au remontage des culbuteurs et de leurs tiges en suivant cet article : pose des culbuteurs

Et voilà…

thats-all-folks