Les soupapes assurent l’étanchéité de la la chambre de combustion.

 

De ce fait, elle doivent parfaitement épouser leur siège afin qu’aucun gaz ne s’échappe lors de l’explosion et que toute la force soit dirigée vers le piston (on parle de perte de compression si des gaz s’échappent par les soupapes).

La perte d’étanchéité provient de la calamine qui se forment sur les sièges et les portées lors de l’utilisation du moteur couplé à la déformation des pièces, il faut donc parfois procéder à un rodage.

 

Cependant, si la déformation est trop prononcée, il est cependant préférable de procéder au changement complet des sièges et des soupapes, le simple rodage devient rare de nos jours, c’est pourtant la méthode que j’ai choisie, ça me permettra de me rendre compte de la durée de son efficacité.


Nous aurons besoin:

  1. D’une ventouse à soupape
  2. De deux pâtes à roder 
    • Une à gros grain pour démarrer le rodage
    • Une à grain fin pour fignoler vers la fin
  3. De dégraissant
  4. De chiffons

 

DSCN0031

 

Dans cet article, vous apercevrez aussi de la bière et un copain, ce n’est certes pas indispensable mais tellement plus agréable

 

Le principe est simple, il faut faire tourner la soupape sur son siège en y intercalant de la pâte qui contient des grains.

Ces grains vont venir frotter en même temps sur le siège côté culasse et sur la soupape et de ce fait les « user » uniformément pour que l’un et l’autre s’imbrique parfaitement.

 

Une fois n’est pas coutume, je vous propose aujourd’hui un article sous forme de vidéo, ne vous y habituez pas trop, ça m’a demandé beaucoup plus de temps pour le montage

Nous rodons ici les deux soupapes d’admission, il faudra évidemment agir de même pour celles d’échappement.

 

Allons-y !